× RIP ! L'équipe de développement annonce l'arête de développement du site.

  Plan

-Les enseignements de l’histoire.

-L’origine des clubs affilie aux fédérations olympiques et non olympiques.

*L’origine des clubs marocains et création de la

(F.R.M.A)

*Historique de la (F.R.M.A).

*Période de protectorat.

*Période d’après 1956.

-Quelques palmarès de la (F.R.M.A).

-La culture athlétique.

 

 

Les enseignements de l’histoire.

D’après le BARON PIERRE DE COUBERTIN ,le sport est un moyen de l’éducation de la jeunesse , les jeux olympiques étaient le moyen de populariser sa conception , ce qui n’a pas empêché les élites intellectuels , les hommes politiques , des enseignants et des décideurs  ainsi que les dirigeants sportifs et les hommes de différentes couches sociales et les fédérations sportives d’encourager et de suivre son idée « l’éducation per le sport » .

Donc l’empreinte d’une grande volonté de Coubertin et de ses amis était de : « prendre en main des jeunes gens et d’en faire des hommes moralement solides énergiques et responsable d’eux-mêmes. C’est ce modèle que Coubertin a connu dans le public schools anglais ».

C’était donc en Angleterre que le sport a pris son essor au cours du XIX ème siècle avant de s’étendre progressivement dans le monde entier.

 

L’origine des clubs affilie aux fédérations olympiques et non olympiques.

C’était sous l’influence anglaise que se sont crées les premiers clubs sportifs en France. Pour 1990 les statistiques ministérielles dénombrent 78 fédérations uni sports (27 olympiques et 51 non olympiques) en 1882, 89 sociétés de gymnastique se créent dans l’est de la France, JAHN d’Allemagne y avait fondé l’éducation physique avec des règles strictes, visant l’être humain dans sa totalité.

Origine des clubs marocains et création de la (FRMA)

        Historique de la FRMA

L’athlétisme est considéré depuis fort longtemps comme le sport de base par excellence. Discipline naturelle, il englobe tous les gestes et les qualités morpho fonctionnelles qui devraient être l’apanage de tout sportif.

Après l’occupation coloniale du Maroc, il n’y eut aucune participation sportive marocaine avant la fin de la première guerre mondiale, ou les marocains se distinguèrent par leur grand courage dans les batailles qui se déroulait sur le sol français, Et c’est cela précisément qui motiva les officiers français pour mettre au point un programme visant à améliorer la condition physique de ces soldats, afin  que leur rendement soit meilleur dans les champs de bataille. Ainsi furent imposés au sein des unités, des exercices physiques exténuants. Leurs programmes furent surtout axés sur les courses de fond, tandis que les disciplines faisant appel à la technique leur demeuraient interdites ;

L’athlétisme marocaine a connu une étendue de ressource athlétique naturelle, il est cependant longtemps resté fidèle a une conception naturelle. Athlète de type sec et résistant, intouchable dans les longues courses quelque soit la nature du terrain, c’est là que réside vraiment le problème d’athlétisme quoique le climat est tant aussi favorable à la pratique d’athlétisme. On remarque que l’athlétisme marocaine à travers son histoire a vécu deux périodes différentes l’une de l’autre.

  • Période de protectorat

La fédération française a été fondée en 1920, quatre ans après, elle créa la ligue marocaine d’athlétisme, plus précisément le 14 octobre 1924 sous la présidence de maitre Lacour, son siège était fixé a Rabat. Donc, le Maroc a connu dans cette période un athlétisme déguisé et dirigé par des français. La participation des marocains était donc rare et ne touchait que le cross country ou des éléments tels (Ibrahimi, Abdallah, Rhadi, Hamou…) opérant sous les couleurs françaises, ils ont brillé à l’échelon national (Maroc-France) qu’international.

Devant l’absence et la marginalisation des athlètes marocains, certaines institutions politiques ont pris l’initiative de créer des clubs les quartiers populaires en particulier Casablanca, Rabat, Marrakech Meknès, Tétouan et Tanger.

  • Période d’après 1956

En 1956 c’est-à-dire immédiatement après l’indépendance , la ligue marocaine d’athlétisme va disparaitre , elle est sur le point de se transformer en Fédération .Le 22 mai 1956 a eu lieu une réunion d’information groupant les dirigeants de la ligue marocaine d’athlétisme et ceux de la future fédération royale marocaine d’athlétisme (FRMA).ce 22 mai 1956 n’a rien donné, il fallu attendre la réunion des dirigeants marocaine préconisée par Monsieur BELGNAOUI pour provoquer une nouvelle assemblée , telle en est la conclusion.

La fédération ne sera crée que le 3 décembre 1957 sous la présidence de Monsieur CHARKAOUI ,pendant cette période de transition ,il était permis aux étrangers d’être affiliés aux différentes fédérations pour le besoin et l’intérêt du pays . cette année de transition a du mal à commencer, les dirigeants marocains et français discutant pour mettre sur pieds la nouvelle fédération .En 1958 la fédération royale marocaine d’athlétisme a pris définitivement l’athlétisme en main, maitre LACOUR a passé le relais à monsieur CHERKAOUI premier président de la FRMA devant Monsieur TOUPRY secrétaire général, ils s’en vont inscrire à STOKHOLM le Maroc à la fédération internationale d’athlétisme amateur , la FRMA peut donc à partir de cette date participer aux grandes épreuves mondiales , cross des nations , jeux méditerranéens , jeux olympiques , elle fait en cette année ses premiers pas, mais beaucoup de travail reste à faire , former des cadres pour diriger ses athlètes sur le stade , des entraineurs source de progrès , multiplier les stages , prendre part aux rencontres internationales , ce sont là les grands projets des responsables de la FRMA .en cette année les championnats du Maroc se disputaient sous deux angles : les nationaux d’un coté , et internationaux du Maroc de l’autre.

Quelques Palmarès de la (FRMA)

1920 : création de la fédération française d’athlétisme

1924 : création de la ligue marocaine d’athlétisme LMA à rabat sous la présidence de maitre LACOUR

1939 : EL GHAZI ben Mohammed battit le record de 5000m au championnat de France

1951 : IBRAHIM reçoit la médaille d’or pendant le championnat de France du marathon

1953 : BAKIR ben aissa remporta le championnat du monde militaire

1957 : création de la fédération royale marocaine d’athlétisme

1959 : Abdeslam RADI remporta le championnat militaire du monde    de 5000 m et 10000 m.

1960 : Abdeslam représenta le Maroc aux jeux olympiques de Rome et obtint la médaille d’argent au Marathon.

1966 : organisation du cross des nations au Maroc.

1967 : 1er jeux maghrébins organisé au Maroc

1981 : Saïd AOUITA remporta la médaille d’or au championnat universitaire du 1500 m

1983 : Saïd AOUITA remporta la médaille de bronze au 1500 m au championnat du monde à Helsinki.

1984 : les premières médailles d’or pour le Maroc aux jeux olympiques.

-Aouita 5000 m

– EL Moutawakil 400 m /Haies

1986 : Record du monde de 1500 m par Saïd Aouita

1987 : Aouita, champion du monde 5000 m à Rome

1987 : Record du monde du double maille par Fatima Aouam

1988 : Médaille de bronze pour Aouita 800 m à Séoul

Médaille d’or pour Boutayeb Moulay Brahim au 1000 m

1990 : Skah champion du monde en Cross-country.

1991 : 2 Médailles de bronze au championnat du monde de TOKYO

-Boutayeb au 5000m

-Skah au 10000 m

1992 : Aux jeux olympiques de Barcelone

–         Médaille d’or sur 10000 m par Khalid Skah

–         Médaille d’argent sur 1500 m par Rachid El Bssir .

1995 : Championnat du monde.

-Médaille d’argent au 1500 m par Hicham El guerouj.

-Médaille de bronze par Zahra ouaziz

-Médaille d’argent au 5000 m par Khalid Boulami

-Médaille d’argent au 10000 m par Khalid Skah

1996 : jeux olympiques d’Atlanta

-Médaille de bronze au 10000 m par Hissou

-Médaille de bronze au 5000 m par Khalid Boulami

1997 : Championnat du monde a Athènes.

-Médaille d’or au 1500 m par Hicham El Guerouj

-Médaille d’or au 400 m /Haies par Nezha Bidouane

-Médaille  de bronze au 10000 m par Salah Hissou.

-Médaille d’argent au 5000 m par Khalid Boulami.

1998 : Organisation du championnat du monde du Cross-country au

 

La période de colonisation fut marquée par la grande présence des français au niveau de l’encadrement des dirigeants et des pratiquants.

Le début des années 80 a été marqué par la domination de l’athlétisme marocain notamment l’athlétisme féminine dans les compétitions arabes et africaines. A partir de cette date débutent les exploits de Saïd Aouita sur les courses de demi-fond. Il fut imbattable sur ces distances jusqu’à 1988, il aura a son actif 6 records du monde (1500-2000 3000m-mille- 2mille).aussi le record du monde féminin du double mile réalisé par Fatima Aouam.

Les années 90 mettront à jour Khalid  Skah, Hicham El Guerouj, Zahra Ouaaziz, Nezha Bidouane etc.

La culture athlétique

La culture athlétique est un terme utilisé pour décrire l’environnement dans lequel la discipline sportive existe et doit évaluer. Elle englobe une large gamme d’éléments tels que les connaissances, les facultés d’appréciation, les traditions athlétiques dans la société, ainsi que le niveau général des épreuves d’athlétisme dans le pays concerné.

Quoique difficile à quantifier, il est néanmoins important que les fédérations soient conscientes de l’état de la culture athlétique dans leurs pays et des moyens à mettre en œuvre pour son développement.

La  stratégie de développement dans le domaine de la culture athlétique prévoit :

–         des mesures pour accroitre la couverture médiatique de l’athlétisme.

–         Des mesures pour promouvoir la participation des femmes.

–         Des recherches pour déterminer le niveau de développement des autres éléments de la culture athlétique.

 

Categories: Articles

A propos de l'auteur :

Hamza Abouabid étudiant en 3 année physique au sien de la faculté des sciences Ain Chock Casablanca , Admin des sites coursfaciles.com et AB7AT.COM

a écrit 73 articles sur le site :).

Suivez moi sur :

Laissez un commentaire


  • RSS
  • Youtube
  • Digg
  • Facebook
  • Twitter
  • Linkedin
  • Partenaire

  • Articles :


    100 de100 | 100 vote 68 point de vue visiteur